Revenir à l'accueil

 

 

  1. Introduction
  2. Les principes en action
  3. Création des styles
  4. Écriture des scripts
  5. Mise en application de la méthode
  6. Limiter votre zone de travail
  7. Actions complémentaires
  8. Finalisation des figures

 

 

 

Illustrator. Méthode de travail

Finalisation des figures

Toute le travail de DAO réalisé jusqu'à maintenant est encore exempt des définitions graphiques définitives. La finalisation des objets en vue de leur publication va être maintenant effectuée sans toutefois affecter nos objets.

Finalisations graphiques

Dans la mesure du possible utilisez le moins de définitions graphiques possible. Globalement, l'ensemble des objets dessinés présentera un contour moyen (0.5 pt) et un fond blanc. Gardez à l'esprit que tout objet peut malgré tout adopter n'importe qu'elle définition - notamment de fond - puisqu'il se trouve maintenant totalement isolé des autres. Cela sera extrêmement précieux pour tout travaux conduisant à une interprétation spécifique, lors de déclinaisons de figures depuis une source identique.


Tous les éléments constituants ce mur sont fermés. Arêtes, saillies, parements et surcreusements sont des tracés supplémentairés dénués de fond et placés sur un calque voué à recevoir ces tracés sans fond.

La majorité des définitions graphiques supplémentaires est déterminable par des tracés sans fond. Ils viennent souligner en général, en archéo, le creusement des structures, les limites définissant l'étendue de la surface représentée, les limites particulières (pointillées, diffuses, etc).

Ces différents contours sont créés depuis des copies des objets de base qui vont être fusionnés puis coupés afin de ne conserver que la partie nécessaire aux soulignements en question. Pour ce faire sélectionnez les puis déplacez le petit symbole carré les représentant à droite dans la palette calque vers un calque "contours ss fond" en maintenant enfoncée la touche "alt" du clavier. Cela à pour effet des les copier. Afin de prédéterminer des ensembles sélectionnables, exploitez des scripts attribuant des couleurs de fond différentes. Lors du dessin "pierre à pierre" d'un mur maçonné, exploitez une couleur pour les pierres et une seconde pour le liant éventuel. Il sera de ce fait aisé de leur attribuer réciproquement leur caractéristiques définitives.

Les tracés discontinus et trames

J'appellerai ici tracés discontinus tout tracé utilisant un contour non continu (point tiret, pointillés, etc). Puisque nous souhaitons garder nos objets de base fermés avec contour et fond, comment gérer les tracés discontinus ?

Si la limite entre deux objets doit apparaître pointillée, superposez plusieurs définitions de contour (via le menu local de la palette "Aspect"). Certains des ces contours peuvent être blanc afin de masquer les contours des objets situés sur le calque de travail. Les cas d'une limite pointillée est fort simple puisqu'il s'agit d'une définition d'un contour pointillés mais de couleur blanche !

Voici quelques exemples : En 1 deux objets de base, ici deux rectangles. De 2 à 4 nous avons dupliqué nos objets vers le calque "contours sans fond". Après découpe (2, 4) ou fusion (4) nous leur avons appliqué des styles différents qui exploitent en partie des définitions de contour blanc. Ainsi nos deux rectangles initiaux demeurent fermés avec leur définitions propres de contour et de fond qui apparaît parfois masquée par des traits situés sur des calques supérieurs. En 5, nos deux rectangles sont copiés vers un calque "trames" puis fusionnés. Une trame leur est ensuite appliquée.

Optez pour une épaisseur de trait blanc légèrement supérieure au trait qu'il est sensé masquer (0.6 pt pour recouvrir un trait en 0.5). Vous vous assurerez ainsi d'un parfait recouvrement.

Tout ceci serait bien évidemment fastidieux si nous ne disposions pas de la possibilité d'enregistrer les styles des objets.

Finalement, il est ainsi toujours possible d'envisager de travailler à nouveau sur les objets situés sur le calque de travail, grâce encore une fois à notre méthode puisque ces objets possèdent tous une définition de fond comme de contour.

Partenariats


 

Copyright archeograph 2007. Tous droits réservés