Revenir à l'accueil

 

 

  1. Introduction
  2. Les principes en action
  3. Création des styles
  4. Écriture des scripts
  5. Mise en application de la méthode
  6. Limiter votre zone de travail
  7. Actions complémentaires
  8. Finalisation des figures

 

 

 

Illustrator. Méthode de travail

Définir des limites à votre zone de travail

Puisque notre méthode de travail "poinçonne" en quelque sorte les objets cachés par d'autres, servons nous maintenant de certains tracés dont l'existence sera alors temporaire afin de déterminer les limites externes des documents à créer. Nous allons travailler dans des tracés transparents.

Des objets temporaires limitant l'espace de travail

Lorsque vous abordez tout travail, il est courant de voir l'ensemble des tracés venir s'interrompre le long d'une limite rectiligne. Il est tout à fait envisageable - notamment grâce à l'utilisation des repères commentés - de pouvoir aligner des leur création des bords d'objets. Cependant et puisque notre méthode coupe les parties masquées des objets par d'autres situés au dessus, il s'avère bien plus facile de dessiner au préalable des rectangles, polygones ou encore des objets gérant des courbes dont la vocation n'est ici que temporaire, et dont la finalité est de délimiter géographiquement notre espace de travail. Une fois le travail de DAO terminé, il ne nous restera alors qu'à supprimer ce/ces objets.

Prenons l'exemple d'une figure classiquement rencontré en archéologie, celui d'une coupe stratigraphique :

  • Cette coupe est constituée de nombreuses strates de terres superposées.
  • Les limites gauche et droite de la figure sont ici terminées arbitrairement en ligne droite (représentant les limites du sondage effectué).

Afin d'obtenir ces bords gauches et droits de la figure, réalisez simplement deux rectangles possédant une définition de fond. Vos objets seront poinçonnés par ces rectangles que vous enlèverez au final. ce travail surtout si nous avons à faire à une superposition de nombreux objets représentant les couches sera évidemment bien plus facile à obtenir que si nous nous attachons à dessiner chaque limite de celles-ci par des tracés contraints à des lignes droites.

Travailler dans des tracés transparents

Sous Illustrator un tracé transparent est un trou d'un objet dans un autre. Dessinez un rectangle puis un autre plus petit situé sur le premier. Sélectionnez ces deux tracés puis actionnez le Pathfinder "Soustraction arrière avant". Le grand carré à désormais un trou. L'autre façon d'obtenir un tracé transparent est tout simplement de sélectionner nos deux objets puis de faire "Objet/tracé transparent/Créer" ("Ctrl/pomme + 8").

Nous pouvons entrevoir d'utiliser un ou des tracés transparents avec notre méthode.

Envisageons encore une fois les cas d'une figure courante en archéo, celui d'un plan vu de dessus montrant des fenêtres de zones fouillées. Hors de ces zones il n'y pas d'élément à représenter.

Tracez en premier lieu la (ou les) différente(s) fenêtre(s) de sondage en leur attribuant une couleur de fond. Une fois ces tracés réalisés, dessinez un vaste rectangle englobant les différents objets. Peu importe ses dimensions. Sélectionnez tout et appliquez le Pathfinder "Avant Arrière" (le dernier à droite en haut de la palette). Votre ou vos zones archéologiques apparaissent dès lors dans un trou. Il devient aisé maintenant de travailler dans ce trou avec notre méthode. Tous tracé d'objet archéologique viendra mourir sous la zone colorée de l'objet à trou précédemment créé, qui agira alors comme un masque. Lors de l'application du script "Découpage" toute zone superflue d'objet disparaîtra alors.

Vos données archéo épouseront donc parfaitement les limites externes des figures que celles-ci soit constituées de droites ou encore de courbes.

Réexploiter les tracés transparents

Les tracés transparents sont réversibles. Il suffit de faire "Objet/tracé transparent/annuler le tracé transparent" (Pomme/Ctrl alt 8) pour retrouver nos tracés originaux.

Lorsque toute la DAO a été réalisée sélectionnez l'objet constituant en partie le tracé transparent puis faites "Objet/tracé transparent/annuler". Supprimez alors le grand rectangle puis attribuez au tracé(s) résultant(s) les caractéristiques de bordures de zone fouillées (souvent du "point tiret"). L'esthétique résultant s'en trouvera alors souvent améliorée, puisque tous les objets dessinés viendront épouser parfaitement les bordures de fouilles.

D'autres cas de figure ?

Quelque soit la conformation de la figure tentez de penser aux deux chapitres qui viennent d'être abordés. Gardez en mémoire que des objets servant de limite aux zones de dessin peuvent être créés de façon temporaire avant d'être tout bonnement éliminés, et qu'il est possible de travailler dans des vides.

Pensez à créer différents styles de couleur ainsi que leur script associés, sur le modèle du script "F3 : Rouge". Associez à chacun un raccourcis clavier (F4 à F7 par exemple). Vous pourrez alors affecter systématiquement une couleur aux objets temporaires, qui seront de ce fait aisément sélectionnable.

Partenariats


 

Copyright archeograph 2007. Tous droits réservés